Organisation internationale de la Francophonie
82e session du CPF : La Francophonie encourage Madagascar à sortir au plus vite de la crise

Communiqués du Secrétaire général

Réduire ce texte Agrandir ce texte Imprimer ce texte imprimer Envoyer ce texte envoyer

82e session du CPF : La Francophonie encourage Madagascar à sortir au plus vite de la crise

30 novembre 2011

Présidée par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, la 82e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a réuni, ce 30 novembre 2011 à Paris, les représentants personnels des chefs d’État et de gouvernement des pays membres et observateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Le Secrétaire général a ouvert les travaux par une revue des principales situations de crise, de transition, de sortie de crise et de consolidation de la paix et de la démocratie dans l’espace francophone. En ce qui concerne la Tunisie, Abdou Diouf a vivement souhaité que « le sens des responsabilités dont ont fait preuve les acteurs politiques tunisiens depuis l’ouverture de la période de transition les conduira à s’engager sans réserve en faveur du respect des droits et des libertés, et notamment des droits des femmes, ainsi que d’un fonctionnement régulier des institutions démocratiques et de l’État de droit ».

Condamnant les violences qui ont précédé les élections en Égypte, le Secrétaire général appelle au respect des droits, des libertés et des engagements démocratiques que doit porter la transition. «  Ces élections doivent garantir la libre expression des électeurs égyptiens, permettre l’adoption dans un climat apaisé d’une nouvelle Constitution et la tenue rapide de l’élection présidentielle », a-t-il ajouté.

Le CPF s’est déclaré satisfait des évolutions récentes survenues à Madagascar, pays sous examen qui fait l’objet d’une mesure de suspension par l’OIF depuis 2009. «  Des avancées majeures doivent être prises en compte avec la nomination d’un Premier ministre de consensus et la formation d’un gouvernement d’union nationale, conformément à la Feuille de Route signée en septembre par les principaux groupes politiques malgaches », a rappelé Abdou Diouf, qui a ajouté que « la Francophonie a toujours marqué sa solidarité avec ce pays membre et qu’elle continuera à lui apporter son soutien indéfectible ». Il a également souligné le rôle actif de la Francophonie tout au long de ce processus et a annoncé que l’organisation intensifierait, dans les prochaines semaines, son dispositif d’accompagnement de sortie de crise. Le Conseil permanent de la Francophonie prononcera, lors de sa prochaine session ordinaire, la levée des mesures spécifiques de suspension en fonction de l’évaluation qu’il aura faite des progrès accomplis dans la mise en œuvre et le respect de la feuille de route.

Concernant les élections présidentielle et législatives qui viennent d’avoir lieu en République démocratique du Congo (RDC), les membres du CPF ont condamné les violences et incidents constatés avant et pendant le scrutin, tout en exprimant leur satisfaction sur le fait qu’il ait permis aux électeurs d’exercer leur droit de vote. Ils appellent désormais toutes les parties à recourir exclusivement aux voies légales pour exprimer leur contestation. L’OIF s’est d’ailleurs engagée à appuyer les acteurs congolais chargés de l’examen des contentieux électoraux dans ce pays membre, hôte du XIVe Sommet de la Francophonie, qui se tiendra en 2012. La 27e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF), qui se réunira les 1er et 2 décembre, fera notamment le point sur l’état des préparatifs de ce Sommet et verra la RDC prendre la présidence de la conférence ministérielle jusqu’en 2013.

L’OIF compte 56 États et gouvernements membres, et 19 pays observateurs.


CONTACTS

Julie Tilman, chargée de mission presse et communication auprès du Secrétaire général julie.tilman@francophonie.org
Tél. + 33.1.44.11.12.68

Documents à télécharger



Tous les communiqués du SG