Organisation internationale de la Francophonie
Abdou Diouf exprime sa vive inquiétude sur l'évolution de la situation aux Comores

Communiqués du Secrétaire général

Réduire ce texte Agrandir ce texte Imprimer ce texte imprimer Envoyer ce texte envoyer

Abdou Diouf exprime sa vive inquiétude sur l’évolution de la situation aux Comores

10 mars 2010

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, exprime sa vive inquiétude sur l’évolution de la situation aux Comores à la suite de la décision prise le 1er mars 2010 par le Congrès de l’Union des Comores de fixer la date des prochaines élections du Président de l’Union et des Gouverneurs des Iles au 27 novembre 2011.

Cette décision conduit de fait à une prolongation de dix-huit mois du mandat du Président de l’Union et procède d’une démarche unilatérale qui ne s’inscrit pas dans l’esprit de dialogue et la dynamique de stabilité des Accords de Fomboni de 2001, dont l’Organisation internationale de la Francophonie est garante.

Tout en reconnaissant l’utilité d’une harmonisation du calendrier électoral, le Secrétaire général de la Francophonie estime que cette réforme importante doit faire l’objet d’une concertation entre tous les acteurs politiques comoriens et d’un consensus garantissant la cohésion nationale et la stabilité du pays, ce dans le respect des principes démocratiques et des engagements de la Déclaration de Bamako auxquels les Comores ont souscrit.

Le Secrétaire général de la Francophonie rappelle à cette occasion les efforts déployés par la Francophonie en faveur de la paix et de la consolidation de la démocratie aux Comores, et sa disponibilité permanente à accompagner ce pays membre de l’OIF dans ses actions pour le renforcement de l’État de droit et pour une vie politique apaisée.

Documents à télécharger



Tous les communiqués du SG