Organisation internationale de la Francophonie
Discours de M. Abdou Diouf - Bruxelles, le 12 juin 2012

Réduire ce texte Agrandir ce texte Imprimer ce texte imprimer Envoyer ce texte envoyer

Discours de M. Abdou Diouf - Bruxelles, le 12 juin 2012

Lors de l’inauguration de l’Alliance française de Bruxelles-Europe

« Je suis tout ébloui de Bruxelles… », écrivait Victor Hugo en 1837 à l’issue de son premier séjour en Belgique.

Après la visite de ces nouveaux locaux de l’Alliance française de Bruxelles-Europe, que nous avons eu l’honneur et le plaisir insignes d’effectuer aux côtés de Votre Majesté, un honneur et un plaisir à la mesure du rôle majeur que jouent le Royaume de Belgique et sa Fédération Wallonie-Bruxelles au sein de la Francophonie, je veux vous dire que je suis tout ébloui de l’écrin précieux que se voit offrir, ici, la langue française.

Ce lieu n’est pas seulement stratégiquement situé, magnifiquement agencé, remarquablement équipé, il est aussi hautement symbolique : Symbolique du dynamisme et de la notoriété du réseau des Alliances françaises de par le monde, qui constituent, vous le savez Madame le Ministre, Monsieur le Président, Cher Jean-Pierre de Launoit qui présidez avec tant de talent aux destinées de la Fondation, un formidable levier pour la Francophonie, en même temps qu’un précieux partenaire.

Symbolique, aussi, de ce qui fait la vitalité et l’essence de la langue française telle que nous la partageons : Une langue accueillante, ouverte, à l’instar de cette architecture de verre, sur la palpitante diversité culturelle du monde parce que, dans notre esprit, la différence culturelle et linguistique, ne doit pas être motif de repli sur soi, de division ou d’affrontement, mais bien au contraire source de rencontre, de dialogue et d’échanges.

Une langue fécondante qui puise dans la sève des créateurs en langue française des cinq continents la certitude de son incessante régénération, et l’Académie royale de langue et de littérature françaises, en porte, Monsieur le Secrétaire perpétuel, le plus beau témoignage.

Une langue militante, messagère de valeurs universelles, que nous voulons voir progresser au bénéfice de tous, partout, parce que nous croyons que le respect de la démocratie, de l’Etat de droit et des droits de l’Homme est le meilleur garant d’un développement équitable et d’une paix durable.

Une langue agissante, vecteur d’une coopération solidaire et fraternelle, d’un multilatéralisme responsable, au bénéfice de ces centaines de millions d’hommes, de femmes, d’enfants, pour qui le droit à l’alimentation, à l’éducation, à la santé, au progrès, à la sécurité et à la paix, reste un défi qui concerne l’ensemble de la communauté internationale.

Une langue dérangeante, qui dit l’humaniste nécessité de remettre l’Homme au cœur de la mondialisation, qui dit son refus de l’hégémonie d’une culture, d’une langue, d’une pensée uniques, qui dit, pour elle-même comme pour toutes les langues, l’impérieuse nécessité de respecter le plurilinguisme au sein des organisations internationales parce que c’est là le premier pas sur la voie de la démocratisation des relations internationales. Et je me félicite, à cet égard, du partenariat particulièrement fructueux qui nous lie, depuis plusieurs années, à travers l’OIF et TV5 Monde, pour que soient formés, au français, des centaines de fonctionnaires des Représentations permanentes et des Missions auprès des institutions de l’Union européenne.

C’est cette langue, ces projets, mais aussi ces valeurs et ces ambitions, qui nous rassemblent aujourd’hui. Car partager cette langue, c’est partager la conviction de regarder, ensemble, dans la même direction, au service d’une certaine vision de l’avenir.

Je ne saurais donc conclure sans exprimer ma profonde gratitude à l’égard des personnels qui feront vivre et prospérer cet espace, et à l’égard de tous les enseignants qui, jour après jour, contribueront à faire aimer, partager, rayonner toujours plus cette langue qui nous autorise à croire que le meilleur est encore possible.

Je vous remercie.

Documents à télécharger