Organisation internationale de la Francophonie
La Francophonie se mobilise pour le multilinguisme au sein de l'Agence internationale des Énergies renouvelables (IRENA)

Réduire ce texte Agrandir ce texte Imprimer ce texte imprimer Envoyer ce texte envoyer

Communiqués de presse

La Francophonie se mobilise pour le multilinguisme au sein de l’Agence internationale des Énergies renouvelables (IRENA)

15 avril 2011

Une première étape vient d’être franchie avec succès par la Francophonie, pour qui la mobilisation reste de mise, en vue de l’évolution vers le multilinguisme de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA).

Des concertations francophones se sont tenues à Abu Dhabi lors des travaux de la 1ère réunion de l’Assemblée de l’IRENA, du 1er au 6 avril 2011, afin de définir une position commune sur le multilinguisme au sein de l’Agence. La décision des pays membres de l’IRENA pour une évolution vers le multilinguisme a été prise par consensus. Le Directeur général devra soumettre à l’Assemblée un rapport, au plus tard à la 3e session, comprenant des mesures concrètes et des coûts, en vue d’une intégration progressive des langues des Nations unies comme langues de travail de l’IRENA.

L’implication des États et gouvernements, membres et observateurs de la Francophonie dès le début des négociations a permis de remporter ce consensus, aboutissement d’un processus de mobilisation en plusieurs étapes :
- Lettre du Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, adressée à l’IRENA le 9 septembre 2009, évoquant le principe du multilinguisme dans une organisation internationale aspirant à l’universalité ;
- Participation de l’OIF comme observateur à l’IRENA, dès la 3e réunion de la Commission préparatoire, les 16 et 17 janvier 2010 ;
- Envoi en début d’année 2011 d’un émissaire auprès de SE M. Abdallah bin Zayed al Nahyan, ministre des Affaires étrangères des Émirats Arabes Unis, pays qui abrite le siège de l’IRENA, en la personne de M. Khalil Karam, représentant personnel du Président de la République du Liban auprès de la Francophonie ;
- Introduction de la question linguistique au sein de l’IRENA lors de la 80e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) du 17 mars 2011. Le CPF, se référant aux principes du Vade-mecum relatif à l’usage de la langue française dans les organisations internationales, adopté à Bucarest en 2006, a appelé les États francophones participant à l’IRENA à se mobiliser pour parvenir à l’instauration d’un régime multilingue au sein de cette organisation ;
- Organisation par l’OIF et son Institut de l’énergie et de l’environnement (IEPF) de concertations francophones placées sous la présidence de SE M. Wolfgang Amadeus Bruelhart, ambassadeur de Suisse aux Émirats Arabes Unis, lors des travaux de la 1ère Assemblée de l’IRENA à Abu Dhabi et mobilisation des délégations qui ont fait usage du français au cours des travaux

La prochaine étape sera le dépôt par le Directeur général d’une proposition d’intégration du multilinguisme et son adoption formelle. C’est sur cette question que les membres de la Francophonie, qui sont aussi membres de l’IRENA, doivent continuer de se concerter et de se mobiliser.

L’IRENA compte 149 pays membres dont 59 appartiennent à l’OIF. L’OIF compte 56 Etats et gouvernements membres, et 19 pays observateurs www.francophonie.org


CONTACTS PRESSE

Anissa Barrak, chef du service de communication de la Francophonie
anissa.barrak@francophonie.org

Nathalie Heneman, chargée des relations médias
nathalie.heneman@francophonie.org
Tél. : (+33) 1 44 37 32 52


Documents à télécharger

Tous les communiqués de presse