Organisation internationale de la Francophonie
Qu'est-ce que le Volontariat international de la Francophonie

Qu’est-ce que le Volontariat international de la Francophonie

Contribuer au développement des pays francophones

En devenant Volontaire international de la Francophonie, vous contribuez au développement des pays francophones dont notamment ceux du Sud, d’Europe centrale et orientale.

Déployés sur les cinq continents, les volontaires s’engagent à œuvrer dans les domaines d’actions privilégiés de la Francophonie :

  • la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique,
  • la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme,
  • l’éducation, la formation et la culture,
  • l’appui au développement durable et à la solidarité,
  • les NTIC pour la réduction de la fracture numérique,
  • le renforcement des capacités locales en développement économique, social et culturel.

En fonction des projets identifiés, les Volontaires internationaux de la Francophonie peuvent être affectés au sein d’une structure d’accueil francophone située dans un des 56 États et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Une cinquantaine de volontaires seront sélectionnés chaque année sur la période 2010-2013.

Valeurs du volontariat international de la Francophonie

Le volontariat est avant tout un acte d’engagement personnel et désintéressé de jeunes ressortissants de pays membres de la Francophonie qui, pour une durée déterminée, offrent leurs compétences dans un domaine d’activité précis, au profit d’un projet de la Francophonie.

Qu’est ce qu’un « ViF » ?

Un Volontaire International de la Francophonie « ViF » est un jeune diplômé, homme ou femme, qui a acquis dans le cadre de ses études des compétences avérées dans son domaine de formation. Il est animé d’un désir d’apprentissage et de partage. Il s’engage, durant 12 mois, exclusivement de tout autre engagement et de manière désintéressée, au service d’un projet de la Francophonie. Il doit faire preuve d’ouverture, de responsabilités, d’initiatives, de réelles capacités d’adaptation et d’autonomie dans le respect de la culture de ses interlocuteurs et du pays d’accueil. Un volontaire n’est ni un stagiaire, ni un salarié de l’OIF, ni de la structure d’accueil qui le reçoit. Le volontariat constitue donc pour le volontaire francophone une opportunité de mettre à contribution des savoirs récemment acquis afin de :
- se confronter aux particularités de la vie professionnelle ;
- partager et acquérir des savoir-faire et savoir-être dans un contexte culturel différent.

Parce qu’il (elle) est bénévole à plein temps, le volontaire n’est pas soumis aux règles sur le droit du travail ni au Statut et Règlement du Personnel de l’OIF mais il perçoit une indemnité mensuelle de subsistance. Cette indemnité lui permet de se loger et de vivre décemment sur son lieu d’affectation. Il bénéficie d’une assurance santé, d’une assurance rapatriement sanitaire et d’une responsabilité civile « vie privée ». L’OIF assure également le transport aller-retour entre son pays d’origine et le pays d’affectation. Les assurances sont souscrites par l’OIF et sont soumises à conditions.

Qu’est ce qu’une structure d’accueil d’un « ViF » ?

Une structure d’accueil partenaire partage les valeurs et les principes de la Francophonie. Elle fait partie du réseau de partenariat de l’OIF, des opérateurs (AUF, AIMF, TV5 Monde, Université Senghor) et des institutions (CONFEMEN, CONFEJES, APF) de la Francophonie.

L’organisation qui a recours aux services d’un volontaire, s’engage à :
- manifester un réel intérêt pour accueillir, accompagner et favoriser l’échange d’expérience avec le volontaire qui apportera sa participation dans la réalisation des activités du projet ;
- encadrer le volontaire, lui confier des tâches à la hauteur de ses qualifications et de son expérience.

Le Volontariat en quelques chiffres

Le Volontariat international de la Francophonie a placé depuis 2007 quatre promotions totalisant 138 volontaires, dont les principales caractéristiques sont les suivantes :

  • 45% de femmes, 55% d’hommes,
  • Moyenne d’âge : 28 ans,
  • Ressortissants de 29 pays de la Francophonie,
  • Les volontaires ont réalisés des missions réparties dans 28 pays de la Francophonie.
  • 80% d’entre eux sont originaires des pays du sud et de l’Europe centrale et orientale.

Le Volontariat en vidéo


La promotion 2011 du Volontariat international de la Francophonie

(TvOnly-TV5Monde / 5:36 / 2011)


La Francophonie mobilise 50 jeunes volontaires internationaux en 2011

(Espace Francophone-OIF / 2:40 / 2011)


Le volontariat international de la Francophonie

(OIF/TV5 Québec Canada / 2:01 / 2009)

Voir aussi...